Logo PEMlogoOIFloho Ethnologue en Herbe
image pour le haut du cadre

Présentation du projet

Coordonné par l’Association Ethnologues en herbe, le projet "Patrimoines en mouvement" (PEM) a démarré le 1er mars 2009 grâce au soutien du Fonds Francophone des Inforoutes (Institut de la Francophonie Numérique).


- Voir le rapport final de la réunion à Dakar des 6-7 juin 2009 (sur le site des Ethnologues en herbe)

Ses objectifs

Il a pour but de créer sur Internet une plate-forme collaborative entre les musées d’ethnologie de divers pays francophones afin d’offrir aux jeunes publics des ressources pédagogiques créées à partir des collections et fonds numérisés de ces musées, et ce faisant, les sensibiliser à la diversité des expressions culturelles.

L’association a développé les ateliers ‘Musées Maisons’ en lien avec cette ressource en ligne, proposant aux jeunes participants d’établir des correspondances entre des objets (jeux, jouets, vêtements, parures, objets de la petite enfance, etc.) d’hier et d’ailleurs, et les leurs, dans les sociétés d’aujourd’hui.

Les musées rassemblés autour de ce projet

Voir la rubrique "participants" du projet Patrimoines en Mouvement

Le contexte de PEM

La plate-forme permet de mutualiser les collections et les fonds numérisés des musées. Un prototype conçu en collaboration avec un premier groupe de cinq musées situés en Nouvelle-Calédonie, au Vietnam, en Bulgarie, au Togo, au Bénin et au Québec, permet de découvrir des objets issus des collections de ces musées et rassemblés autour de diverses thématiques. Aujourd’hui, ce projet s’ouvre à d’autres musées d’ethnologie en Afrique et en Europe. Les outils pédagogiques ainsi réalisés favorisent les apprentissages d’histoire, de géographie et des langues.

Elle offre une réponse parmi d’autres aux défis auxquels les musées d’ethnologie doivent s’affronter aujourd’hui : présentation renouvelée des collections, liens entre les collections d’hier et les oeuvres d’aujourd’hui, acquisition/restitutions d’objets patrimoniaux, etc.

Ce projet s’inscrit dans le suivi des Conventions internationales sur les patrimoines, parmi lesquelles la Convention de l’UNESCO concernant le patrimoine mondial, culturel et naturel en 1972 ou la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en 2003. Il contribue à la mise en œuvre de la Convention de l’UNESCO sur la diversité des expressions culturelles en 2005, par les volets dédiés à la coopération internationale entre les entreprises culturelles et le volet éducatif qui préconise une sensibilisation des publics jeunes à la diversité des expressions culturelles.


image pour le bas du cadre
Patrimoines


Recherche sur la carte
un partenaire        un thème
           > voir tous
Recherche sur le mur d'images
un partenaire        un thème
Recherche dans la liste
un partenaire        un thème
image pour le bas du cadre
image pour le bas du cadre